NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 22, 2024
COOPERATION

9e Congrès Panafricain / L’Afrique de l’est recommande la valorisation du patrimoine culturel africain

  • juillet 7, 2024
  • 3 min read
  • 51 Views
9e Congrès Panafricain / L’Afrique de l’est recommande la valorisation du patrimoine culturel africain

Au terme de la réunion préparatoire de la Conférence régionale de l’Afrique de l’est tenue le 6 juillet 2024 par visioconférence, un mot d’ordre clair se dégage. En prélude au 9e Congrès Panafricain qui devra se tenir à Lomé, l’Afrique de l’est insiste sur le fait de mettre en exergue la culture du continent africain lors de ces assises à venir.

La Conférence régionale de Dar-es-Salam qui s’est tenue sous l’égide du thème « Africanophonie, Cultures, Education et Identité panafricaine », a dégagé plusieurs recommandations avant la tenue du 9e Congrès Panafricain du 29 octobre au 2 novembre 2024 au Togo. Entre autres recommandations, cette rencontre régionale a préconisé la valorisation du patrimoine culturel africain.

Cela passe indubitablement par « la valorisation du potentiel intégrateur des langues africaines transfrontalières qui sont de véritables vecteurs d’intégration et de renforcement de l’harmonie entre les peuples du continent dans le contexte actuel du renouveau du panafricanisme ». L’Afrique est aussi appelée à faire « la promotion d’initiatives culturelles et éducatives renforçant l’identité africaine et le dialogue interculturel ».

Au titre de la valorisation des langues africaines, la Conférence a plaidé pour que les langues représentatives des peuples soient intégrées dans les Communautés économiques régionales comme langue de travail. Mieux, la Conférence interpelle sur La protection et la valorisation des langues et des traditions culturelles africaines par leur intégration dans les systèmes éducatifs nationaux. A ce titre, l’Union africaine est appelée à faire de l’usage des langues africaines au sein des organisations internationales une priorité dans ses combats futurs.

Cela passe aussi par « l’allocation de ressources suffisantes pour assurer le financement de la mise en œuvre de projets de promotion des langues et des cultures africaines, y compris dans le secteur crucial de l’éducation non formelle », a conclu la Conférence régionale.

« L’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans la promotion des langues africaines, y compris la création de logiciels informatiques et de plateformes numériques africaines pour faciliter l’utilisation des langues africaines dans le cyberespace », fait également partie des multiples recommandations de cette rencontre. Qui met en lumière la nécessité pour les Africains d’avoir leurs propres canaux de communication. 

 La Conférence appelle donc à « Soutenir le renforcement et/ou la création de chaînes de télévision et de radio panafricaines à large audience mettant en avant les valeurs et les cultures africaines en vue de faire triompher les récits propres à l’Afrique au détriment des images dégradantes du continent que certains médias étrangers véhiculent délibérément ».

Enfin, la Conférence n’a pas manqué de pointer du doigt le rôle prépondérant que devront jouer les artistes et musiciens africains dans cette réappropriation du storytelling sur l’Afrique.  

About Author

Valery FOUNGBE