NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 20, 2024
POLITIQUE

Burkina Faso : coup d’état déjoué, des officiers toujours en cabale

  • octobre 3, 2023
  • 2 min read
  • 554 Views
Burkina Faso : coup d’état déjoué, des officiers toujours en cabale

Dans un communiqué lu à la télévision nationale mercredi le 27 septembre dernier, le gouvernement a affirmé avoir déjoué une tentative de coup d’Etat. Mieux, après une enquête du parquet militaire, sur la base de dénonciations dignes de foi, faisant état de complot contre la sûreté de l’État, quatre officiers ont été interpellés tandis que deux sont encore en cabale et activement recherchés.

Au lendemain de cette tentative de coup d’état contre le capitaine Ibrahim Traoré, les résultats de l’enquête ouverte par le parquet militaire sont livrés. Ainsi, on apprend que parmi les officiers mis aux arrêts, figurent deux éléments de la Gendarmerie nationale. Le lieutenant-colonel Cheick Hamza Ouattara, qui commande la Légion spéciale de la gendarmerie, ainsi que le capitaine Christophe Maïga, commandant en second de l’Unité spéciale d’intervention de cette même gendarmerie, l’équivalent du GIGN en France. Une unité qui est en première ligne dans la lutte antiterroriste.

On cite également parmi les officiers interpellés, Abdoul Aziz Aouoba, le commandant des Forces spéciales burkinabè et Boubacar Keita, directeur général de l’Institut supérieur d’études de protection civile. Selon les sources sécuritaires, les officiers interpellés « sont entendus pour le moment ».

Quant aux officiers encore en cabale, il s’agit selon des sources bien introduites, d’anciens membres de l’agence nationale du renseignement, notamment, le commandant Sekou Ouedraogo, ex-directeur général adjoint de l’agence. Ce dernier avait été relevé de ses fonctions par le capitaine Ibrahim Traoré le 13 septembre dernier. Mais, aux dernières nouvelles, ce dernier au été tué. L’information n’est pas encore confirmée par une source officielle.

About Author

Ferdinand Gade