NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 24, 2024
POLITIQUE

BURKINA-FASO : FACE A LA NATION, LE COLONEL PAUL-HENRI DAMIBA SE FAIT SANKARA

  • janvier 28, 2022
  • 3 min read
  • 339 Views
BURKINA-FASO : FACE A LA NATION, LE COLONEL PAUL-HENRI DAMIBA SE FAIT SANKARA

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa première allocution dans les habits d’un Chef d’Etat a consisté à se coudre un costume de rempart ultime pour la sauvegarde du pays en décrépitude.

72 heures après la prise de pouvoir, le patron de la junte militaire, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, s’est adressé ce jeudi 27 janvier 2022 au peuple Burkinabè et à la communauté internationale sur les écrans de la télévision nationale.

Dans son message, le nouveau président autoproclamé du Burkina-Faso rassure l’ensemble des hommes intègres, que les militaires au pouvoir, ne visent qu’une seule chose : l’intérêt supérieur de la nation.

Face au peuple burkinabé, le président du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR), a justifié les actions militaires qui ont poussé au coup de force militaire qui a renversé le président Roch Kaboré.

« L’avènement du MPSR a été imposé par le cours des évènements dans notre pays, fragilisé par tant d’évènements et assailli de toutes parts par des groupes armés radicaux », a déclaré Paul-Henri Sandaogo Damiba. « La gravité de l’heure a imposé à notre armée une attitude que lui impose son devoir. Ainsi, les différentes composantes de notre armée nationale, dans une démarche consensuelle ont décidé d’indiquer la voie pour la restauration de l’intégrité de notre Burkina Faso et la sauvegarde des acquis de notre peuple chèrement acquis », a-t-il déclaré.

Le Lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba dit avoir pris conscience avec toutes ses franges de l’armée, de l’ampleur des responsabilités qui sont les siennes et de la profondeur des exigences de son peuple, comme il le sait, ne demande qu’à vivre et s’épanouir dans la quiétude.

Le nouvel homme fort du Burkina-Faso, dans son allocution invite la communauté internationale à accompagner son pays.  « J’appelle la communauté internationale à accompagner notre pays afin qu’il puisse sortir le plus rapidement possible de cette crise pour reprendre sa marche vers le développement ».

Dans le discours à la nation burkinabè, prononcé ce 27 janvier par le désormais premier citoyen de ce pays à la veille du sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) condamnant le coup d’Etat militaire du 24 janvier dernier, Paul-Henri Sandaogo Damiba rassure ses compatriotes. « Notre ambition n’est autre que de fédérer l’ensemble des énergies de notre pays, pour jeter les bases d’un Burkina Faso nouveau, débarrassé des oripeaux d’une gestion politique aux antipodes des nouvelles aspirations de notre peuple. Notre agenda est unique et il est clair : la sauvegarde de notre peuple et la refondation de notre Nation », a-t-il laissé entendre.

Rappelons que le sommet Extraordinaire virtuel de la CEDEAO convoqué mercredi sur le coup d’Etat au Burkina-Faso se tient ce vendredi 28 janvier.

 

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *