NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 22, 2024
COOPERATION

Cameroun : Zone de Libre Echange Continentale Africaine

  • juillet 9, 2024
  • 4 min read
  • 53 Views
Cameroun : Zone de Libre Echange Continentale Africaine

La Communauté des affaires invitée à ne pas jouer le rôle de Cheval de Troie.

Le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana, président du comité national de la zone de libre-échange continentale africaine, lançait cet appel à l’occasion de la cérémonie inaugurale de l’exportation vers l’Algérie de la première marchandise conteneurisée sous le régime de la ZLECAF.

En qualité de représentant du Premier Ministre Chef du Gouvernement, il  présidait cette cérémonie le 5 juillet 2024 à Douala, en présence de de nombreuses personnalités dont l’ambassadeur d’Algérie, des opérateurs économiques. Il en profité pour   souligner  « l’importance de cette cérémonie pour le présent, l’importance pour l’avenir, l’avenir de l’économie camerounaise, l’avenir pour la jeunesse camerounaise, l’avenir de l’intégration économique en Afrique, continent du futur ».

L’acte posé à  Douala survient après l’étape de Kribi le 17 juillet 2023, un moment au cours duquel  il présidait   la cérémonie de réception des premières marchandises en provenance de la Tunisie, notamment une cargaison de résine, importée par le Cameroun sous le nouveau régime de la ZLECAF. Le Cameroun cette fois a procédé au retour de l’ascenseur avec en vitrine l’Algérie comme importateur et le Cameroun exportateur conformément aux directives  de  la ZLECAF  né le 21 mars 2018 à Kigali, au Rwanda.

100 tonnes de lingots d’aluminium en route pour l’Algérie

Pour le représentant du PM Chef du Gouvernement, « C’est l’exact pendant, du « Produire pour l’Afrique, Consommer Africain », slogan consubstantiel à l’origine et à la base de la  Zone de Libre Echange Continentale Africaine ». La cérémonie  de première exportation, en mode conteneur, des marchandises camerounaises vers l’Algérie pour une cargaison de 100 tonnes de lingots d’aluminium, s’inscrit dans la logique salutaire pour les économies africaines. Le Cameroun et l’Algérie  entendent  ainsi  renforcer les échanges commerciaux  et la coopération économique. Raison pour le ministre de saluer les acteurs de la plateforme portuaire nationale, les sociétés camerounaises ALUCAM et algérienne  SARL ALFILECT  dont l’acte posé fera des émules, au nom de la diversification des échanges intra-africains et de  la diversification des acquis de la ZLECAF.

Luc Magloire Mbarga Atangana a lancé un appel une fois de plus, à l’endroit de la communauté des affaires, pour qu’elle s’approprie résolument et définitivement ce nouveau mécanisme de la ZLECAF, sans sourciller et sans l’ombre de la moindre hésitation, qu’elle est la clé du futur, et,why not, le désormais passage obligé ?.C’est donc une aubaine pour le continent avec 1 ,3 milliard de consommateurs après la Chine et l’Inde, et qui selon les prévisionnistes  atteindra 2,5 milliards de personnes  d’ici 2050. D’après le ministre Camerounais du Commerce, « L’Afrique sera le plus grand marché au monde, premier sans second dans les 25 ans qui viennent, et s’inscrira comme une zone de prospérité inégalée, au profit de nos opérateurs économiques et de nos populations, sauf à jouer le rôle de Cheval de Troie en laissant des opérateurs économiques venus d’ailleurs faire profit d’un si grand marché, ce que je n’ose imaginer ».

Joseph Kapo

About Author

Ferdinand Gade