NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
February 27, 2024
COOPERATION

Cameroun : la 14ème édition de la FOTRAC, une vitrine d’exposition pour les Sous-Régions Afrique centrale et de l’Ouest.

  • août 16, 2023
  • 6 min read
  • 433 Views
Cameroun : la 14ème édition de la FOTRAC, une vitrine d’exposition pour les Sous-Régions Afrique centrale et de l’Ouest.

Faire de la FOTRAC un modèle de brassage des peuples des sous région de l’Afrique centrale et de l’Ouest, c’est du moins ce qu’on peut retenir de l’intervention du Brusil Miranda Métou, Secrétaire Générale du Ministère du Commerce, représentante du Chef du  Département ministériel en charge des questions commerciales lors de la cérémonie d’ouverture de la 14ème édition le 9 Août dernier à Kyé-Ossi, frontière Cameroun-Gabon-Guinée Equatoriale.

 «Poursuivre le processus d’intégration socio-économique avec la Zlecaf et la résilience face aux violences multiformes  dues aux  crises  sécuritaires, sanitaires, alimentaires et les changements climatiques en Afrique »,est le thème de  la Foire transfrontalière annuelle de l’Afrique Centrale (FOTRAC) lancée officiellement le 20  juillet 2023 à Kyé- Ossi ville des trois frontières  Cameroun-Gabon-Guinée Equatoriale. Au cours de la cérémonie d’ouverture à laquelle prenaient part de nombreuses autorités administratives dont Alexandre Ngoucheme Legrand, Secrétaire général des Services du Gouverneur du  Sud, le Préfet  Bouba Haman d’Ambam, les responsables du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique (UNOCA), les opérateurs économiques, les chefs traditionnels et les délégations des pays voisins, le Pr Brusil Miranda Métou Secrétaire Générale du Ministère du Commerce représentante personnelle du Ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana a soutenu que la forte présence des participants venus de la RCA, de la RDC, du Gabon, du Congo Brazzaville, de la Guinée Equatoriale, du Sénégal, du Mali, du Niger … ,est une preuve de l’intérêt accordé au processus d’intégration régionale en cours, au développement du commerce, transfrontalier ainsi qu’au rôle qu’y jouent les femmes. En raison de la contribution remarquable des femmes à la stimulation du commerce intra africain dont le chemin est émaillé d’embûches, va-t-elle poursuivre, « le Cameroun a adopté une approche sensible au genre dans la  mise en œuvre nationale de la ZLECAF, en particulier dans les domaines qui affectent directement les femmes, des mesures spécifiques ont été prises pour vous permettre de mener à bien vos activités commerciales ».

Lieu d’intégration pour femmes et enfants

  Pour cette 14è édition qui a ouvert ses portes le 17 juillet dernier, et qui se déroule  simultanément à Kyé-Ossi (Cameroun), Bitam(Gabon)  et Ebebyin (Guinée Equatoriale), il s’agit d’une foire multisectorielle qui  se veut un grand moment d’échanges, d’affaires et de partages entre les ressortissants des pays de la CEMAC et de la CEDEAO. Tribune d’expression pour les femmes et les jeunes entrepreneurs cible de la FOTRAC, cette manifestation  regroupe des Administrations, des entreprises, des Organisations internationales et Régionales…Motifs de fierté pour le Gouvernement Camerounais de féliciter le Réseau des Femmes Actives de la Cemac (REFAC) et  son intrépide présidente Daniel Nlate d’ avoir eu l’initiative de penser à l’organisation d’une Foire Transfrontalière de la CEMAC. Selon ses propos, il est plus question de << comprendre que nous avons fait face à la plus grande crise sanitaire et que nous faisons face à des crises sécuritaires, à des crises économiques ou socio- économiques et qu’il est question justement de redonner confiance aux citoyens de notre communauté de l’Afrique Centrale qui peine à vraiment avancer, à valoriser le savoir-faire, on parle du Made in Cameroon mais aussi du Made in Africa, donc chaque pays ayant l’opportunité de présenter son savoir-faire, son savoir être ».La Foire s’articule autour des  formations, des conférences débats sur la paix, la sécurité, la libre circulation des biens et des personnes .

 Levier sûr pour le développement et l’intégration en Afrique Centrale en dépit du manque de moyens financiers, à en croire  la patronne du REFAC, il est peut-être temps que la Conférence des Chefs d’Etats de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) reconnaisse une fois pour toute la Fotrac comme un outil de la Cemac et lui accorde les moyens nécessaires pour son champ d’actions et applications.  « Il est temps de faire de la Foire Transfrontalière de la CEMAC un exemple, ou mieux encore, un modèle de brassage des peuples mais aussi, un lieu de rendez-vous des entreprises de la de l’Afrique entière, qui viendraient exposer leurs produits et leur savoir-faire afin que la réputation acquise au fil des éditions de cette manifestation économique et commerciale soit définitivement consolidée »,a déclaré le Pr Brusil Miranda Métou. Ce qui passe par le soutien des Institutions Economiques Communautaires Régionales.SM Dieudonné Messa Essono chef d’Akombang /de Kye -Ossie avoue que « la Foire est l’objet du développement. Les étrangers logent dans les hôtels, ce qui nous rapporte de l’argent. Je suis content de la FOTRAC. Nous avons besoin de la libre-circulation sans laquelle toutes les économies sont ralenties. Le coté Gabonais n’a pas de problème comme c’est parfois le cas du coté Equato-Guinéen. Les gens circulent déjà normalement. La Fotrac vient renforcer la libre -circulation ça fait la fierté de l’arrondissement. Bitam, Ebebeyin nous formons une seule tribu, un seul peuple, les Occidentaux ont fixé leur fameuse  frontière .La chefferie traditionnelle essaie de prôner la paix, le vivre ensemble partout. La délinquance juvénile est un frein. Il revient aux parents d’abord de bien éduquer leurs progénitures avant de les envoyer à l’école, la jeunesse c’est l’avenir du continent ».

La présidente du REFAC invite les participants à profiter des 10 jours de la Foire  pour sensibiliser les jeunes parfois inconsciemment enrôlés dans les conflits. Le représentant de l’UNOCA partenaire de l’évènement  promet  tout le soutien de son Organisation à la Foire, propose que la FOTRAC   ne soit pas uniquement une Foire commerciale mais, un lieu d’intégration pour les femmes et les enfants. Cette édition se tient au moment de l’implémentation de la ZLECAF par le Cameroun pionnier d’Afrique centrale qui a réceptionné sa première cargaison de marchandises le 17 juillet 2023 à la place portuaire de Kribi dans le département de l’Océan, région du Sud. Au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre Camerounais du Commerce, président du Comité National de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine.

About Author

Ferdinand Gade