NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 22, 2024
POLITIQUE

Mauritanie/Election présidentielle : Ghazouani réélu, l’opposition lève le ton.

  • juillet 3, 2024
  • 2 min read
  • 54 Views
Mauritanie/Election présidentielle : Ghazouani réélu, l’opposition lève le ton.

L’élection présidentielle de samedi en Mauritanie, a connu la victoire du président sortant réélu pour un second mandat. Selon la commission électorale indépendante, Mohamed Ould Ghazouani a recueilli 56,1 % des voix. Pendant ce temps, les candidats de l’opposition contestent ce scrutin et dénoncent des fraudes.

Ce scrutin dont l’issu confirme le plébiscite du président sortant Mohamed Ould Ghazouani a connu un taux de participation de 55 % des deux millions d’électeurs éligibles, d’après la commission électorale indépendante. Pour arriver à ce score, l’ancien chef de l’armée a surtout axé sa campagne sur des sujets d’intérêt majeur. Ghazaoui a notamment promis à ses concitoyens d’assurer la sécurité et la croissance économique, après avoir réussi à faire du pays un allié stratégique de l’Occident dans une région où les coups d’Etat et les violences djihadistes sont récurrents.

Selon les déclarations de la commission électorale indépendante, le taux de participation a été de 55 %. Reste à examiner par la cour constitutionnelle, le nombre de voix et procéder ensuite à l’annonce des résultats définitifs, sans qu’aucune date n’ait été annoncée.

Pour sa part, Biram Dah Abeid, un militant anti-esclavagiste et principal opposant, a  affirmé n’ayant pas encore dit son dernier mot. Ayant obtenu 22,1 % des voix, il a rejeté les résultats partiels annoncés dimanche en dénonçant des fraudes. A l’instar d’autres candidats de l’opposition, M. Abeid a accusé lors d’une conférence de presse dimanche, la commission électorale d’avoir frauduleusement accordé à Ghazouni des milliers de voix “sorties de nulle part”. A l’en croire, les résultats provisoires étaient un “coup d’État électoral” visant à aider Ghazouani. “La bataille n’est pas terminée, nous ne sommes pas vaincus”, a-t-il déclaré, appelant à la désobéissance civile contre le gouvernement et demandant à l’armée et aux forces de sécurité de ne pas “accepter d’être utilisées par le gouvernement contre le peuple”.

Dans cette ambiance qui n’augure pas des lendemains meilleurs, les résultats de la mission d’observation envoyée par l’Union africaine lors de ce scrutin sont vivement attendus. Cyr Raoul HOUNGBEDJI

About Author

Ferdinand Gade