NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 22, 2024
COOPERATION

OMC : Cameroun abritera la 14ème Conférence Ministérielle en 2026.

  • juillet 2, 2024
  • 4 min read
  • 79 Views
OMC : Cameroun abritera la 14ème Conférence Ministérielle en 2026.

A la faveur de leur brillante participation le 28 juin dernier aux  travaux du 9e examen de l’Aide au Commerce  au siège de l’OMC à Genève en Suisse du 26 au 28  juin 2024, le Cameroun et l’OMC ont jeté les bases de l’organisation  de ce rendez-vous international qu’abritera Yaoundé au premier trimestre 2026.

Le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana a profité de son séjour dans la capitale helvétique en compagnie de Olinga Narcisse Ghislain ,sous-directeur des Echanges commerciaux,  pour rencontrer Ngozi Okonjo-Iweala directrice  générale de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) .Les discussions au cours de l’ audience du 28 juin 2024 ,avaient pour principal centre d’intérêt ,l’organisation  de la 14 ème Conférence Ministérielle de l’OMC qui se tiendra en terre camerounaise en 2026 en présence de plus de 4000 délégués.Un sujet qui fera l’objet des prochaines missions au Cameroun du Secrétariat de l’OMC.

 L’audience était le prétexte pour la directrice  générale de l’OMC de féliciter le ministre camerounais du Commerce pour son excellente prestation lors du panel sur la Sécurité Alimentaire et le Commerce  organisé en marge  du 9e examen de l’Aide au Commerce, qui a fait montre de beaucoup d’assurance, d’expérience, d’autorité ,de parfaite maitrise du sujet et d’un leadership assuré .Luc Magloire Mbarga Atangana de son coté ,a félicité la patronne de l’OMC pour sa vision et son  dynamisme à la tête de cette Organisation, qui ont permis à l’OMC de sortir de sa léthargie et de cristalliser à nouveau les espoirs d’un commerce orienté vers le développement des Etats. Les deux parties ont examiné les objectifs que l’Organisation pourrait se fixer  à l’occasion  des travaux  de Yaoundé. Un accent à cet effet a été mis sur la finalisation des négociations sur le commerce des produits agricoles.

Les paysans réclament un guide de développement de l’Agriculture

Prenaient également part à l’audience, Bight Okogu, le directeur de Cabinet de la directrice générale, Santiago Wills  le conseiller technique, Yuvan Beejadhur et l’assistante de Cabinet de la directrice générale. Coté camerounais, SE Salomon Eheth, le deuxième conseiller et point focal OMC à la Mission Permanente du Cameroun à Genève, Thomas Ndongo Onana,le premier secrétaire  à la Mission Permanente du Cameroun à Genève, Georges Stéphane Etoh .Les différentes parties se sont félicitées de l’excellence des relations entre le Cameroun et l’OMC. Elles se traduisent par l’implication du Cameroun à travers sa Mission Permanente à Genève, dans la réalisation des missions de l’OMC. La directrice générale dans cette mouvance, a  salué les avancées enregistrées par ce pays en ce qui concerne la ratification de l’Accord de l’OMC sur les subventions  à la pêche, à travers notamment la défense de la loi d’habilitation y relative en cours devant le parlement.

Rappelons que la  9e session d’examen  global de l’Aide pour le  Commerce  2024 qui avait pour thème « Intégrer le Commerce dans les stratégies de développement », a examiné les 687 milliards  USD d’investissement mobilisés dans le cadre de l’Initiative de l’Aide pour le commerce. Selon Taufik, directeur de la Division du développement du Commerce, « L’Aide au Commerce fonctionne depuis le début de l’Initiative en 2016.648 milliards USD ont été dépensés pour lever les obstacles à l’intégration commerciale dans les pays en développement avec des résultats  concrets et positifs. L’intégration commerciale dans les pays en développement sur la croissance et la diversification  des exportations ».

Abondant dans ce sens, le chef de la Division du développement, a souligné que les partenaires reconnaissent les progrès accomplis dans le soutien des pays en développement dans les échanges commerciaux. Il y a également l’importance du changement climatique, les paysans réclament un guide de développement de l’agriculture pour faire face aux changements climatiques et une demande d’augmentation pour faire front à l’impact du changement climatique.

Joseph Kapo

About Author

Ferdinand Gade