NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 24, 2024
DEPECHES

Accusé d’avoir falsifié le registre de maintenance, Ethiopian se défend

  • octobre 10, 2019
  • 1 min read
  • 256 Views
Accusé d’avoir falsifié le registre de maintenance, Ethiopian se défend

La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a démenti mercredi les affirmations d’un lanceur d’alerte selon lesquelles elle aurait falsifié le registre de maintenance de son Boeing 737 MAX qui s’est écrasé en mars, provoquant la mort de ses 157 occupants.

Depuis l’accident, les Boeing 737 MAX sont cloués au sol à travers le monde, de nombreux rapports mettant en cause une défaillance du système anti-décrochage de l’appareil, qui l’a fait piquer du nez.

Le même système avait été mis en cause dans le crash d’un Boeing 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air en octobre 2018, qui avait fait 189 morts.

L’ancien ingénieur en chef d’Ethiopian Airlines Yonas Yeshanew – qui a demandé l’asile aux Etats-unis -, a évoqué des pratiques de maintenance douteuses ainsi que de nombreux cas de corruption au sein de la compagnie aérienne, dans un article de l’agence de presse américaine AP publié mardi.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *