NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 20, 2024
POLITIQUE

Bintou Kéita, cheffe de la Monusco: “Nous n’avons rien à perdre en quittant la RDC”

  • septembre 7, 2022
  • 2 min read
  • 299 Views
Bintou Kéita, cheffe de la Monusco: “Nous n’avons rien à perdre en quittant la RDC”

Bintou Kéita, représentante de l’ONU au Congo assure que les Casques Bleus ne veulent pas rester plus longtemps qu’on le pense. Pendant un débat avec des universitaires congolais, Bintou a dit ses vérités à des panélistes.

« Nous n’avons rien à perdre en quittant la RDC! D’ailleurs nous ne voulons pas rester ici, nous sommes là pour la paix, si la mission est accomplie nous partons. Moi, en quittant la RDC, je ne perds pas mon travail. Je suis une panafricaine, je souhaite voir un jour la paix en Afrique », a répondu Bintou Keita à cette question qui pourrit les relations entre les populations.

Le départ de la Monusco est réclamé par la majorité des Congolais. La représentante du SG de l’ONU et des Congolais ne le sait que trop. Surtout après les derniers évènements à Beni. La patronne de la mission onusienne en RDC a répondu sans ambages. L’on retient que Bintou Kéita a aussi indiqué qu’un départ des Casques Bleus et surtout d’elle-même serait sans conséquences pour son emploi.

Enfin, face à l’association des élites universitaires de Kinshasa, Bintou Kéita a rappelé que les Casques Bleus ne sont pas partout en RDC. Ils sont dans des périmètres bien définis. Notamment, ceux qui sont en proie à une instabilité chronique Pour montrer cette volonté du départ déjà en marche de la Monusco, Bintou Keita cite quelques régions de la RDC où les bases de la mission n’y sont plus, notamment Tanganyika et dans le grand Kasaï.

Les Casques Bleus onusiens sont en RDC depuis des années. Face à des groupes armés de plus en plus actifs, les Casques Bleus devaient ramener un peu plus de quiétude. Cependant, c’est le contraire qui se déroule aux yeux des Congolais. La recrudescence des attaques est telle que les Congolais ont perdu patience et confiance dans les Casques Bleus.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *