NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 30, 2023
RELIGION

RDC: L’Eglise catholique s’attaque aux prêtres pères de familles.

  • avril 7, 2022
  • 3 min read
  • 62 Views
RDC: L’Eglise catholique s’attaque aux prêtres pères de familles.

Selon un document officiel interne, la conférence épiscopale de la République Démocratique du Congo (Cenco) a appelé tout prêtre catholique ayant un ou plusieurs enfants à abandonner la soutane et « à aller s’occuper » de sa progéniture. Ledit document ordonne aussi à tous les prêtres congolais ayant eu un enfant de renoncer à leurs fonctions religieuses.

C’est un parjure face auquel plusieurs sociétés se sont défaussées, par tacite admission. Le célibat des prêtres catholiques fait débat dans les chaumières depuis longtemps en Afrique. En République démocratique du Congo, la corporation semble vouloir siffler la fin de la récréation. En effet, la conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a, dans un document de 19 pages intitulé « à l’école de Jésus-Christ  pour une vie sacerdotale authentique », exigé la chasteté sacerdotale à ses prêtres. Selon les pères évêques, il y a «  d’une part les droits et obligations des parents à l’égard de leur famille et d’autre part l’incompatibilité de la charge de père de famille avec le ministre et la vie sacerdotale en régime catholique romain ». Les évêques, viennent donc par ce document de mettre un terme à une hypocrisie.

Par conséquent, il est demandé à tout ecclésiastique ayant un enfant de « solliciter une dispense de ses obligations auprès du pape pour s’occuper complètement de sa progéniture. Le prêtre doit solliciter la dispense des obligations sacerdotales auprès du Saint siège ». Dans le cas où le prêtre avec descendance résisterait et ne voudrait pas demander la dispense des obligations cléricales, l’évêque pourra présenter le dossier au Vatican et demander la peine maximale, soit son renvoi pur et simple de l’Eglise.

Pour le Cenco, il s’agit de « briser le silence » par rapport à une expérience douloureuse que vivent les enfants nés de ces unions, soulignant que dans la société Congolaise, les personnes nées d’une relation entre une femme et un prêtre sont « stigmatisées comme fruits du péché ». Le document publié révèle : « l’obligation morale » de reconnaître que ces personnes existent et souffrent de silence.

En dépit de ces cas, les évêques ont exprimé leur joie de constater que de nombreux prêtres vivent « fidèlement leurs engagements sacerdotaux ». Une décision qui tombe à trois mois de la visite du pape François en RDC, grand pays laïc où l’Eglise catholique revendique 40% de la population totale du pays soit pratiquante. Cet exemple que donnent aujourd’hui les pères évêques de la République démocratique du Congo par le biais de ce document est un signe vrai d’un témoignage sincère et qui devrait être repris par plusieurs conférences épiscopales nationales de nombres pays d’Afrique pour éviter une stigmatisation sociétale.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *