NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 28, 2024

Sénégal : Salif Sadio, l’un des chefs du MFDC, dénonce des négociations de paix qui « piétinent » en Casamance

  • avril 29, 2019
  • 1 min read
  • 131 Views

« Les négociations piétinent. L’État du Sénégal ne montre aucune volonté de respecter ses engagements », a déploré M. Sadio, qui vit dans la clandestinité et s’est exprimé, en français et en mandingue, depuis un village proche de la frontière gambienne.

Salif Sadio est l’un des chefs du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), qui mène depuis 1982 une rébellion indépendantiste en Casamance, région du sud du Sénégal, isolée de la partie nord du pays par la Gambie.

La dernière rencontre en date remonte à 2017, sans que soient abordés les problèmes de fonds, a expliqué Aliou Sagna, un lieutenant de Salif Sadio, évoquant la possibilité de reprendre la lutte armée. « Si les choses continuent comme elles sont, nous seront obligés de prendre les armes pour les faire avancer », car « la population de Casamance souffre énormément, a affirmé Aliou Sagna.

Pour Ousmane Diédhiou, un autre lieutenant de Salif Sadio, « les négociations avancent à pas lents certes, mais elles avancent à pas sûrs vers l’indépendance de la Casamance ».

About Author

Hommes d'Afrique Magazine