NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
February 27, 2024
OPINION

Afrique : Guillaume Soro s’invite dans la crise au Niger

  • août 16, 2023
  • 2 min read
  • 211 Views
Afrique : Guillaume Soro s’invite dans la crise au Niger

L’ex premier ministre ivoirien en exil, a opiné sur la crise politique qui secoue le Niger depuis le coup d’état perpétré contre Mohammed Bazoum le 26 juillet dernier. Pour le moins que l’on puisse retenir de son propos, Guillaume Soro s’aligne du côté des pourfendeurs d’une intervention militaire au Niger.

L’ex chef rebelle est sorti de son silence pour dire ce qu’il pense de la situation qui prévaut au Niger, depuis l’avènement de la junte militaire au pouvoir et qui a d’ailleurs suscité l’ire de la communauté internationale et des organisations sous régionales. L’ancien Premier ministre ivoirien a déconseillé l’option militaire.

C’est au moyen d’un communiqué que Guillaume Soro s’est opposé à l’usage de la force militaire, appelant à la poursuite du dialogue entre les parties. « Nous observons avec inquiétude les développements récents, caractérisés notamment par l’intention de la Cédéao de lancer une opération militaire pour rétablir le président Mohamed Bazoum”, affirme M. Soro qui estime que “l’emploi de la force militaire ne doit pas être une option à considérer”.

S’inscrivant “Dans le droit fil des pères fondateurs de la CEDEAO”, le leader de Générations et Peuples solidaires, “exhorte toutes les parties à privilégier la discussion, le dialogue et la diplomatie pour un retour à la paix”, tout en marquant sa “solidarité au peuple du Niger, confronté à un défi majeur avec la survenue d’un coup d’État militaire, sans effusion de sang”.

Pour rappel, le Niger a connu, le 26 juillet 2023, un changement de pouvoir par la force. Le régime du président Mohamed Bazoum a été renversé par des militaires nigériens, réunis au sein du Conseil national de sauvegarde de la patrie (CNSP) dont le chef est le général Abdourahamane Tchiani.

Les chefs d’Etat de la Cédéao ont ordonné le jeudi 10 août 2023 l’activation de la Force en attente de l’organisation, à l’issue d’un Sommet extraordinaire à Abuja, en vue de rétablir l’ordre constitutionnel. Et ce, après des sanctions économiques et financières imposées au pays.

About Author

Ferdinand Gade