NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 20, 2024
DOSSIER

Fermeture de la frontière entre le Nigéria et le Bénin : De la crise politique à la crise économique

  • février 4, 2020
  • 3 min read
  • 310 Views
Fermeture de la frontière entre le Nigéria et le Bénin : De la crise politique à la crise économique

Depuis le 20 août 2019, le Nigéria réduit le souffle économique du Bénin depuis la décision du président
Mohammadu Buhari de fermer les frontières communes du pays avec ses voisins. Cette troisième fermeture des
frontières Nigérianes en 36 ans affecte les deux pays mais surtout le Bénin qui se trouve déjà dans une crise socio
politique depuis les dernières élections législatives controversées d’avril 2019. Comment une bisbille politique a viré
à un étranglement économique ?
Les frontières reliant le Nigéria à ses pays limitrophes ont été fermées depuis le 20 août 2019, en représailles, dans
un premier temps, au non-respect des règles qui régissent les échanges commerciaux entre ces Etats. Après le Niger
et le Burkina-Faso, le Bénin a décidé de faire profil bas pour amadouer le géant de l’Afrique de l’ouest.
En effet, par la note référencée n 3438/DGDDI/DLRI du 6 septembre 2019, le directeur général des douanes et droits
indirects, Charles Inoussa Sacca Boco, a communiqué la liste des produits interdits d’importation au Nigéria à partir
de ses frontières terrestres dont celle avec le Bénin. Rappelant ainsi les dispositions contenues dans le mémorandum
de Badagry signé le 14 août 2003.
La note de service prise par Charles Sacca Boco, le Directeur Général des Douanes et Droits Indirects du Bénin,
intervenait quelques semaines après la fermeture de la frontière de Sèmè-Kraké, véritable pôle de liaison
commerciale entre le Bénin et le Nigéria. Dans la note de service référencée ci-dessus, le directeur général des
douanes a précisé la liste des denrées alimentaires interdites d’importation au Nigéria.
Ce sont 29 produits interdits d’exportation vers les marchés nigérians :
Sorgho, millet (céréales : riz paraboilded, riz blanchi, mil, maïs importé), farine de blé, gypse, huile végétale en vrac
ou en fûts, spirale pour répulsion de moustiques (mosquito), pneus réchappés ou usagés, machine à sous, friperie,
réfrigérateurs et climatiseurs usagés, appareils compresseurs usagés, ciment ensaché, véhicules de toutes sortes par
voie terrestre, véhicules de plus de 08 ans d’âge, textiles de toutes sortes par voie terrestre, tissus imprimés
(Ankara), marchandises conteneurisées par voie terrestre, poulets congelés, manioc et produits dérivés, jus de fruits,
eau minérale (gazéifiée et non gazéifiée), pioches, spaghetti et nouilles (pâtes alimentaires coupées en lanières
minces), biscuits de toutes sortes, comprimés et assimilés par voie, sucrerie tels bonbons et chocolats, cahiers,
enveloppes, bière en bouteille ou en canette.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *