NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
April 20, 2024
ECONOMIE

L’Afrique appelée à définir ses objectifs pour les cinquante prochaines années

  • mars 6, 2014
  • 5 min read
  • 239 Views
L’Afrique appelée à définir ses objectifs pour les cinquante prochaines années

[quote]Deux étapes ont marqué la première visite officielle en Afrique Centrale du Dr Carlos Lopes, Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA). La rencontre avec le ministre délégué auprès du ministre des relations extérieures, le Dr Dion Ngute et l’audience que lui a accordé le, Premier ministre Philémon Yang [/quote]

La visite du responsable Onusien à l’immeuble Etoile, siège du Premier Ministre camerounais a permis un échange sur le développement économique du Cameroun, avec un accent sur l’industrie « J’ai rencontré le Premier Ministre camerounais, j’étais fier d’échanger avec lui sur le fait que la transformation du Cameroun est un impératif. Une transformation qui passe par le développement ciblé, dans le cadre de la vision de l’Afrique à l’horizon 2063 », a déclaré Carlos Lopes. Le Secrétaire exécutif de la CEA poursuit: « Il est important pour nous Africains, de développer et définir nos objectifs pour les 50 prochaines années…. Les plus grands produits du Cameroun à l’importation sont le pétrole et le poisson. Pouvez-vous imaginer la croissance économique si le pays se focalise sur la production locale et la transformation des deux produits évoqués ? ».
Cette interpellation tombe à pic: le gouvernement camerounais a récemment annoncé des mesures pour booster l’industrie. Parmi celles-ci, la création de deux guichets uniques et d’un comité paritaire de stabilité pour accompagner l’application de la loi relative aux incitations à l’investissement. Il y a aussi la mise en place prochaine d’un fonds de garantie souveraine pour résoudre l’épineux problème question de financement.

Promesse d’Emmanuel Bonde, ministre de l’Industrie des mines et du Développement. Technologique : « Nous allons redoubler d’efforts plus que par le passé afin que nos actions produisent davantage de retombées et de nouvelles opportunités de développement pour notre pays. Ces opportunités devraient également s’accroitre avec la signature des textes d’application de la loi du 18 avril portant Code des incitations en République du Cameroun». Le Cameroun pourra désormais compter avec la CEA, qui lui propose une assistance. Carlos Lopes dit aussi avoir «échangé avec le PM sur les possibilités de contrecarrer les nouvelles concernant les risques, la création d’un climat favorable » aux investisseurs étrangers.
Pour consolider la croissance de l’Afrique, la CEA qui a pour missions de promouvoir le développement économique et social des Etats membres, d’encourager l’intégration sous-régionale, et promouvoir la coopération internationale pour le développement des Etats africains, a engagé plusieurs réformes économiques. Le représentant de l’ONU dit qu’il a de nombreuses raisons de venir au Cameroun avec lequel il entretient des relations spéciales. L’Afrique a enregistré la croissance la plus rapide du monde, Les tendances de cette croissance « méritent d’être renforcées dans la durée par une transformation structurale tirée par l’industrialisation basée sur l’exploitation des ressources naturelles et les services.
Nous voulons tirer profit de ces potentiels avec des bonnes recommandations et analyses concernant les politiques macro- économiques dans le but d’accompagner les leaders de la sous-région en générale et le Cameroun en particulier dans leurs décisions». Carlos Lopes estime que l’Afrique a besoin d’une transformation structurelle et non de l’ajustement structurel. L’urgence d’une transformation structurelle L’Agenda 2063 de la CEA vise à développer la trajectoire de croissance, la prospérité et la paix en Afrique pour les 50 prochaines années.

Pour Philémon Yang, la transformation du Cameroun est un impératif .C’est la tâche du gouvernement qu’il dirige et qui construit des barrages, des logements sociaux, réalise de grands projets énergétiques, transforme le secteur agricole. Les échanges se poursuivront dans ce sens à la Conférence conjointe des ministres de l’économie et de l’Union Africaine et des ministres des finances, de la planification et du développement économique de la CEA qu’abritera Abuja au Nigéria du 25 au 30 mars 2014. Thème de cette conférence: « L’industrialisation pour le développement durable et inclusif en Afrique ».
Avant d’être reçu à la primature, Carlos Lopes était au ministère des relations extérieures où il s’est entretenu avec le ministre délégué, chargé du Commonwealth, Joseph Dion Ngute. A l’ordre du jour, le commerce. Le dirigeant de la CEA pense que le Cameroun et ses voisins devraient éliminer toutes les contraintes à un commerce fluide, étant donné que l’avenir se trouve dans les échanges.
Joseph Kapo

Photo : Le Secrétaire exécutif de la CEA, Dr Carlos Lopès et le Premier Ministre Camerounais Philémon Yang

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *