NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
February 28, 2024
OPINION

Niger / L’Algérie dit non à une intervention militaire de la CEDEAO

  • août 6, 2023
  • 2 min read
  • 364 Views
Niger / L’Algérie dit non à une intervention militaire de la CEDEAO

24h avant l’expiration de l’ultimatum de la CEDEAO contre les militaires nigériens, l’Algérie élève la voix pour avertir. Par le truchement de son premier responsable, l’Algérie dénonce l’aventure guerrière dans laquelle la CEDEAO voudrait s’engager. Tebboune en donne les raisons…

L’Algérie n’est pas d’accord avec la CEDEAO sur une intervention militaire au Niger. Car celle-ci « est une menace directe pour l’Algérie. Nous refusons catégoriquement toute intervention militaire », a déclaré le président algérien Abdelmadjid Tebboune lors d’une interview télévisée avec la presse algérienne diffusée samedi 5 août 2023.

Même s’il condamne le coup de force, le président algérien rejette toute intervention militaire qui mettrait davantage en péril sécuritaire le Sahel. Pour se faire comprendre, Tebboune a martelé qu’il « n’y aura aucune solution sans nous (l’Algérie). Nous sommes les premiers concernés. » Cela en ce sens que l’Algérie partage près d’un millier de kilomètres « de frontière avec le Niger, a-t-il souligné.

Au soutien de sa posture actuelle, le président Tebboune a rappelé les dégâts et désastres causés par l’intervention militaire de l”Occident en Libye et en Syrie. « Dans quelles situations sont aujourd’hui les pays qui ont connu une intervention militaire ? », s’est interrogé, à cet effet, le chef d’Etat algérien. « Regardez où en est la Libye, la Syrie », a fait savoir le président Tebboune.

About Author

Valery