NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
April 22, 2024
DOSSIER

RECHERCHE D’UN REMÈDE CONTRE LE CORONAVIRUS « LA CEN-SAD SALUE LES TRAVAUX DES CHERCHEURS AFRICAINS »

  • mai 20, 2020
  • 2 min read
  • 278 Views
RECHERCHE D’UN REMÈDE CONTRE LE CORONAVIRUS « LA CEN-SAD SALUE LES TRAVAUX DES CHERCHEURS AFRICAINS »

Dans une déclaration rendue publique le 23 avril 2020, la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens a félicité l’engagement des chercheurs africains impliqués dans les efforts scientifiques visant à trouver un remède pour en finir avec le Covid19. Elle a en outre appelé les créanciers des Etats africains à plus de souplesse dans le remboursement de la dette.

Les Etats africains, en tout cas certains, ne veulent pas attendre que les solutions contre le Coronavirus leur viennent, comme d’habitude de l’extérieur. Certains chercheurs ou instituts de recherches de ces pays sont entrés au laboratoire et commencent à mettre sur le marché des remèdes typiquement africains. Pour la CEN-SAD, ces efforts méritent d’être encouragés en ce qu’ils constituent un début de mutualisation de la réponse  africaine à cette pandémie qui impacte encore plus les économies du continent. Aussi a-t-elle salué «  les résultats prometteurs de la recherche africaine contre le Coronavirus ». Selon la CEN-SAD, il s’agit des prémices «  de la structuration de la réponse africaine au sein de l’instance continentale » et des mesures pour juguler l’impact économique et social de la pandémie. Dans un deuxième temps, les dirigeants de CEN-SAD ont plaidé auprès des créanciers des Etats africains afin qu’ils soient plus souples sur le remboursement des dettes.  Mieux, la CEN-SAD demande que lesdites dettes soient purement et simplement annulées pour permettre aux Etats africains  de rebondir après la crise du Coronavirus.

Pour combattre le coronavirus, l’organisation a fait des dons d’ambulances  à certains Etats membres en plus  d’un soutien financier de 280 millions de Franc CFA décaissés par la Banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et le Commerce (BSIC), « son bras financier » La CEN-SAD, qui souhaite la tenue d’une rencontre de haut niveau réunissant « des ministres africains en charge de l’économie et/ou des finances, sous l’égide de la Commission de l’Union Africaine, du NEPAD et de la BAD », aux fins d’ évaluer la situation et dégager les mesures et perspectives à l’aune  des dix-sept Objectifs de Développement à l’Horizon 2030, prévoit la création d’un  « mécanisme communautaire de prévention et de gestion des pandémies et des épidémies ».

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *