NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 22, 2024
POLITIQUE

SENEGAL: BASSIROU DIOMAYE FAYE SUCCEDE A MACKY SALL.

  • mars 26, 2024
  • 4 min read
  • 320 Views
SENEGAL: BASSIROU DIOMAYE FAYE SUCCEDE A MACKY SALL.

De la prison à la présidence, Bassirou Diomaye Faye, le candidat de l’opposition vient de remporter l’élection présidentielle du 24 Mars dernier au Sénégal à plus de 57% des suffrages contre le candidat de la Mouvance Amadou Ba.

Né le 25 mars 1980 à Ndiaganiao dans la région de Thiès, Bassirou Diomaye Faye, est un inspecteur des finances et homme d’État sénégalais. candidat de l’opposition, Faye remporte l’élection présidentielle de 2024. Il devient ainsi le 5ème président du Sénégal.

Il suit des études de droit à l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar et réussit à intégrer l’École nationale d’administration du Sénégal

Bassirou Diomaye Faye est syndicaliste. Il est le secrétaire général du syndicat des Impôts et des Domaines.

Bassirou Diomaye Faye s’engage en politique au sein du parti Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) dès sa création en 2014. Tandis qu’Ousmane Sonko est le dirigeant et la figure principale du parti Bassirou Diomaye Faye en est l’architecte, s’occupant de la doctrine et l’organisation en interne.

Bassirou Diomaye Faye gère les cadres du parti depuis octobre 2022 où il devient le secrétaire Général.

En octobre 2021, il est nommé candidat à Ndiaganiao, sa commune de naissance, par la coalition de Libérer le peuple et une partie du Parti démocratique sénégalais pour les élections municipales de 2022.

À l’issue de l’élection du 23 janvier 2022, il est battu par Tening Sène, candidate de l’Alliance pour la République (APR), le parti du président Macky Sall

Arrestation et emprisonnement.

Bassirou Diomaye Faye est arrêté et placé en garde à vue en avril 2023,  pour « diffusion de fausse nouvelle, outrage à magistrat et diffamation envers un corps constitué ». Il lui est reproché d’avoir critiqué les magistrats qui ont décidé de juger Ousmane Sonko en appel dans le procès en diffamation intenté par le ministre Mame Mbaye Niang. En effet, il estime que le procès en appel a été effectué trop rapidement, avant même la fin du délai pour faire appel du jugement en première instance.

Destin présidentiel ?

En novembre 2023, après l’extrême incertitude sur la possibilité pour Ousmane Sonko d’être candidat à l’élection présidentielle, le PASTEF désigne Bassirou Diomaye Faye, comme son candidat à l’élection présidentielle de 2024, en dépit de son incarcération depuis avril 2023.

Le 20 janvier 2024, le Conseil constitutionnel sénégalais publie la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle et Sonko n’y figure pas après de longues et complexes procédures judiciaires. Toutefois, la candidature de Diomaye Faye est validée car, bien qu’emprisonné, il n’a jamais été jugé. Sonko, lui aussi en prison, annonce son soutien à Bassirou Diomaye Faye pour l’élection. Cheikh Tidiane Dieye, autre candidat à l’élection présidentielle, se désiste en faveur de Bassirou Diomaye Faye.

Début mars 2024, le gouvernement dépose un projet de loi d’aministie pour apaiser un climat social et politique. Ce projet de loi doit bénéficier à Ousmane Sonko et à Bassirou Diomaye Faye. Le projet est contesté par une partie de l’opposition car il amnistie aussi les auteurs de la répression des manifestations entre 2021 et 2024, mais est toutefois adopté. Le 15 mars 2024, Bassirou Diomaye Faye et Sonko sont libérés.

Le programme de Bassirou Diomaye Faye s’intitule « Le Projet d’un Sénégal souverain, juste et prospère ». Selon les premiers résultats, Bassirou Diomaye Faye arrive en tête du scrutin, largement devant Amadou Ba.

La victoire de Bassirou Diomaye Faye dès le premier tour semble alors probable,  dix candidats, parmi lesquels Anta Babacar Ngom, Papa Djibril Fall, Déthié Fall, El Hadji Mamadou Diao et Mamadou Lamine Diallo, le félicitant avant même l’annonce des résultats officiels. Des journaux sénégalais consacrent leur une à cette victoire présumée. Le lendemain, Bassirou Diomaye Faye est félicitée par le ministre de l’Économie Doudou Ka et par la vice-présidente du groupe parlementaire de la majorité présidentielle Adji Mbergane Kanouté, puis Amadou Ba reconnaît sa défaite et félicite le vainqueur dans la foulée L’ancien président Macky Sall en fait de même.

Une fois encore le pays de Léopold Cédar  SENGHOR vient de donner un exemple de la transparence dans l’organisation des élections. Le Sénégal réaffirme sa maturité démocratique en Afrique de l’Ouest.

F. GADE

About Author

Ferdinand Gade

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *