NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 24, 2024
ECONOMIE Uncategorized

BOAD: Serge EKUE installe son style

  • février 13, 2022
  • 4 min read
  • 354 Views
BOAD: Serge EKUE installe son style

Nommé par les chefs d’Etat de l’UEMOA, en août 2020 pour diriger la banque ouest africaine de développement (BOAD) pendant six (6) années, le béninois Serge EKUE s’emploie à atteindre l’objectif assigné qui est de doubler les fonds propres.

Serge Ekue, nouveau président de la Banque ouest africaine de Développement (BOAD), l’institution communautaire de financement du développement des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) est en fonction depuis un an. Avant sa nomination en 2020,  Serge Ekue était basé à Londres et dirigeait les activités de marchés de la banque de financement et d’investissement (BFI) de natixis pour la zone Asie-Pacifique. Il a conduit ces activités pendant près de six ans de 2010 à 2016 avant d’assumer la Direction Générale de la banque basée à Hong-Kong.

Serge Ekue ne découvre pas la BOAD avec sa nomination à sa présidence. Depuis mai 2020 jusqu’à sa date de nomination en Août de la même année, il était le conseiller spécial du président sortant, Christian ADOVELANDE avec pour principales missions de finaliser le Plan Stratégique 2021-2025 ainsi que de superviser les stratégies de mobilisation des ressources financières de la Banque.

Ambitions

En droite ligne avec les objectifs assignés par la conférence des chefs d’Etat de l’UEMOA, la BOAD a émis en janvier 2021 la première émission obligataire à objectifs de développement durable du continent africain. Elle a été un grand succès auprès des investisseurs internationaux, selon la banque et plusieurs experts. Cette émission de 750 millions d’euros avec une maturité de 12 ans, a attiré plus de 260 investisseurs internationaux (40% en provenance du Royaume Uni, 40% d’Europe, 17% des Etats-Unis, 2% d’Asie et 1% du Moyen Orient) dont notamment 75% de gestionnaires d’actifs et 21% d’investisseurs institutionnels (Banque, compagnies d’assurances et fonds de pension). Elle a été sursouscrite 6 fois, avec une demande totale s’élevant à 4,4 milliards d’euros.

Serge Ekué a pour ambition de doubler les fonds propres de la BOAD. Soit une augmentation de 838 milliards FCFA (1,5 milliard de dollars). Des négociations sont actuellement entamées avec les actionnaires et en premier lieu avec la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), actionnaire de référence et les huit États membres, chacun ayant les mêmes parts. Ces actionnaires de catégorie A détiennent 94 % des capitaux. « Les États de l’UEMOA sont aussi nos clients », précise Serge Ekué.

Profil

Serge EKUE cumule plus de vingt années d’expérience en finance internationale. Serge Ekué est titulaire d’un executive MBA de la haute école de commerce de Paris, d’un DESS banques-finances de Paris V et de l’Institut d’études politiques de Bordeaux.

Serge Ekué est un banquier béninois né à Porto-Novo en 1966, marié et père deux enfants. Il a occupé de grandes responsabilités au sein de banques et institutions financières  dans le monde entier pendant plus de 19 ans.

D’un style à la fois incisif et direct, Serge Ekue place au-devant de tout l’action et le résultat. Ces deux valeurs priment plus que tout. « Je suis davantage dans la pratique que dans la doctrine. Je me considère comme un vrai soldat du développement » se confie-t-il.

Dans sa vision du management qu’il essaie d’implanter au sein de la BOAD, Serge Ekue invite à dissocier le « technicien » du « manager ». Pour lui, « Soit vous êtes indispensable (le technicien), soit vous êtes disponible (le manager). Les organisations ont longtemps cru que, pour progresser, il y avait uniquement la voie managériale. Lorsque vous faites de quelqu’un qui a le profil d’un technicien, un manager, vous perdez le technicien et vous n’avez pas le manager. Manager est un métier. Il faut arriver à trouver les moyens pour que le technicien soit reconnu par la filière experte. Pour ma part, j’ai toujours fait partie des gens disponibles avec de nouvelles idées, projets et défis ». Toutefois, Serge EKUE invite à reconnaitre qu’avant d’être disponible, qu’il convient d’avoir une base technique très forte. « Quand on s’assoit dans le fauteuil de président, vous devez connaître les sujets, et être capable de challenger tout le monde » lance-t-il déterminé.

 

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *