NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 20, 2024
POLITIQUE

Burkina / La France va retirer ses militaires

  • janvier 25, 2023
  • 2 min read
  • 386 Views
Burkina / La France va retirer ses militaires

La France plie face aux exigences des autorités au Burkina. Ses soldats vont quitter le territoire du Burkina dans quelques mois.

La France estime faire droit à la dénonciation de l’accord qui permet à ses soldats de stationner au Burkina, annonce ce 25 janvier la ministre française des affaires étrangères. « Mardi […] nous avons reçu formellement la dénonciation, par le gouvernement burkinabé, de l’accord de 2018 relatif au statut des forces françaises présentes dans ce pays. Conformément aux termes de l’accord, la dénonciation prend effet un mois après la réception de la notification écrite », a déclaré à l’AFP le ministère français des Affaires étrangères, en assurant que la France « respecter[ait] les termes de cet accord en donnant suite à cette demande ».

Le gouvernement burkinabé a confirmé lundi avoir demandé le départ des militaires françaises basés dans le pays dans un délai d’un mois, mais Macron avait sciemment  répondu attendre des clarifications de la part du président de transition Ibrahim Traoré. Le président Ibrahim Traoré n’a pas dit un mot, mais la France a eu sa réponse à travers le porte-parole du gouvernement.

« Ce que nous dénonçons, c’est l’accord qui permet aux forces françaises d’être présentes au Burkina Faso. Il ne s’agit pas de la fin des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la France », a déclaré lundi midi le porte-parole du gouvernement burkinabé, Jean-Emmanuel Ouédraogo, dans une interview sur la Radio-Télévision du Burkina (RTB). La France, ex-puissance coloniale, est contestée au Burkina depuis plusieurs mois.

Le Burkina abrite un contingent de près de 400 forces spéciales françaises, la force Sabre. Ces derniers auront quitté le pays « d’ici fin février » et le retrait de tous les matériels devrait être achevé « fin avril », a affirmé à l’AFP une source proche du dossier. Une décision française qui intervient au moment où Ouattara, le chef de l’Etat ivoirien est reçu en France par Macron…
About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *