NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 20, 2024
ECONOMIE

Cameroun : Guichet de Transition Agroécologique du Fodecc.

  • octobre 3, 2023
  • 4 min read
  • 504 Views
Cameroun : Guichet de Transition Agroécologique du Fodecc.

Diversification de la production agricole, protection de la nature, et préservation de la biodiversité

C’est le fil conducteur du nouvel outil présenté ce mardi 26 septembre 2023 à Yaoundé, au cours de l’atelier de présentation du manuel d’opérationnalisation du Guichet de transition agroécologique du Fonds de développement des filières cacao et café (FODECC). Un atelier, dont la cérémonie d’ouverture était présidée par le Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Gabriel Mbairobe. Avec pour articulations :la présentation des fiches de conseil en transition agroécologique ,la présentation du manuel d’opérationnalisation du Guichet de transition agroécologique, la présentation du manuel des mécanismes de subvention des équipements, matériels et aménagements agricoles d’adaptation au changement climatique et d’agriculture intelligente face au climat.

La Transition Agroécologique au Cameroun peut être définie comme « un processus d’intensification agricole durable permettant d’augmenter et de diversifier les productions au bénéfice des producteurs et des consommateurs, tout en préservant les écosystèmes agricoles dans une approche d’aménagement du territoire ».La fiche de transition écologique vise à mettre à disposition du personnel d’appui conseils, des producteurs, un outil devant leur permettre de produire un cacao durable ,de développer un système de cultures plurispécifiques qui intègrent l’adaptation aux changements climatiques, d’optimiser les rendements des cacaoyers et des espèces associés et partant, d’augmenter les revenus des producteurs.

D’après le membre du Gouvernement, « Ce guichet s’inscrit non seulement dans le cadre de la diversification de la production agricole par l’association de plusieurs filières, mais aussi de la protection de la nature et la préservation de la biodiversité .C’est une avancée vers la maitrise des effets de changements climatiques, c’est aussi une avancée vers l’augmentation des revenus des producteurs, c’est une avancée vers la protection de notre écosystème. Nous envisageons d’élargir vers d’autres filières agricoles ». Abondant dans ce sens, Samuel Donatien Nengue l’Administrateur du Fodecc, précise que « le GTA  doit s’inscrire dans le prolongement de la logique de changement de paradigme de la subvention agricole voulue par le Gouvernement à l’échelle nationale, et poursuivre le processus opérationnel du Guichet Producteurs du Fodecc pour les filières cacao et café : il doit respecter les prescriptions environnementales et contribuer à stopper la dégradation du couvert forestier… ».De façon simple, il a pour finalité d’augmenter et diversifier les revenus des exploitations agricoles en les rendant moins dépendantes aux intrants extérieurs, contribuer à la souveraineté alimentaire, augmenter significativement les rendements des superficies, améliorer la qualité des produits, préserver durablement les terroirs pour les générations futures, préserver la biodiversité des espèces végétales, contribuer à la lutte contre les changements climatiques.

Sécurité alimentaire

Grace  au soutien étatique et des partenaires à l’instar de l’UE, le  FODECC, entend passer au démarrage imminent du Guichet TA  dans le Moungo région du Littoral. Philippe LE CLERC Chargé de Programme Agriculture ,Environnement, Sécurité Alimentaire /Délégation  au Cameroun et Guinée Equatoriale a rappelé que « L’Union européenne implémente ses activités de renforcement des Institutions à travers l’appui budgétaire et un dialogue continu avec l’ensemble des partenaires de la filière  .Depuis 2017 l’UE appuie les reformes du secteur à hauteur de 100 milliards  de FCFA .Elle  a accompagné la mise en place des Guichets qui permettent d’accéder aux engrais subventionnés. Aujourd’hui, on a eu  un engagement assez fort notamment dans le Moungo où les producteurs ont eu accès aux intrants subventionnés pour augmenter la production et renforcer  la sécurité alimentaire ».

 A la rencontre de ce jour, le représentant de l’Ambassadeur Chef de Délégation de l’UE va ajouter qu’ « il était question de présenter le nouveau Guichet de Transition Agroécologique qui permettra aux producteurs de mettre en place des services environnementaux qui leur permettront d’augmenter leur production tout en respectant l’environnement et leurs conditions de santé. L’augmentation de la production peut se faire au Cameroun sans forcément accroitre la surface cultivée, empiéter sur l’aspect forestier ».

About Author

Ferdinand Gade