NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
June 2, 2023
ECONOMIE

CEMAC: Le budget examiné en session extraordinaire

  • février 16, 2022
  • 4 min read
  • 42 Views
CEMAC: Le budget examiné en session extraordinaire

Les ministres de l’économie, des finances et de l’intégration des 6 pays de la Cemac se retrouvent à Yaoundé en session extraordinaire pour tenter d’adopter le budget 2022 de la commission de la Cemac.

L’enveloppe budgétaire proposée par la commission de la Cemac s’élève à 93 milliards 997 millions 382 milles 676 FCFA. Ce lundi 28 février 2022, les ministres de l’économie, des finances et de l’intégration des 6 Etats membres de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) vont examiner le projet de budget de l’exercice 2022.

L’institution communautaire fait face à nombreux défis dont le plus important est la relance économique communautaire postCovid19 pour concrétiser la transformation structurelle des économies de la sous-région.

Défis

La Cemac fait de la diversification des moyens de production un point d’honneur, les économies de la communauté doivent se départir de la dépendance des ressources pétrolières ; c’est le changement de paradigme économique annoncé. La commission de la Cemac veut intensifier les tissus productifs à travers une meilleure intégration des chaînes de valeur. Il s’agit d’un levier pour tirer profit des potentialités de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Le chef de l’institution communautaire fait également de la sécurité un gage d’une communauté de paix et stabilité sociale.

Autre enjeu et non des moindres, les dettes de la Cemac. La plus importante est la dette sociale envers les anciens responsables. Il s’agit majoritairement des indemnités de fin de mandat. Plusieurs anciens responsables n’ont toujours pas reçu cette dotation plusieurs années après la cessation de leur fonction. Une situation qui a souvent valu des procès à la commission. Cette année, les indemnités s’élèvent à 6 milliards 850 millions FCFA. Le projet de budget 2022 prévoit également l’apurement de la dette due à l’Union Européenne. Elle s’élève à 1 milliard 348 millions 069 mille 659 FCFA.

Financement

L’éternel serpent de mer qu’est le financement de la Cemac sera au cœur des décisions. Depuis 2014 et la crise des prix des matières premières, les Etats membres de la Cemac versent très peu leur contribution : le fruit de la taxe communautaire d’intégration. Selon les informations recueillies auprès de la commission de la Cemac, seules les contributions du Cameroun et du Gabon permettent à l’institution de vivre. Le Cameroun assurant près de 70% du financement. Comment comprendre que certains Etats bénéficient des investissements de la Cemac ou voient leurs ressortissants en fonction à la Cemac recevoir des salaires alors qu’ils sont indélicats avec la trésorerie de l’institution ? Il s’agira donc d’exhorter les Etats à verser leur contribution.

En matière des ressources, les prévisions de financement par la Taxe Communautaire d’Intégration (TCI) sont estimées à 64 milliards 459 millions 559 milles 000 FCFA dont 28 milliards 583 millions 534 mille FCFA au titre des arriérés. Les prévisions de la TCI courante à recouvrer en 2022 sont donc estimées 35 876 025 000 à FCFA en dépit de son potentiel évalué à 97,31 milliards de FCFA sur la base du volume attendu des importations dans la zone CEMAC. Bien évidemment, l’atteinte de ce niveau de recouvrement ne pourra être possible qu’à la faveur d’un changement notable des Autorités financières des Etats membres pour une libération intégrale de la TCI collectée. En matière des charges, les prévisions sont en baisse car elles intègrent les réductions effectuées sur les charges de fonctionnement des institutions Communautaires.

Nous y reviendrons !

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *