NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
April 21, 2024
Environnement

CMAE : les journalistes édifiés sur les objectifs de la conférence.

  • septembre 12, 2022
  • 3 min read
  • 254 Views
CMAE : les journalistes édifiés sur les objectifs de la conférence.

Dans l’optique de mettre en phase les journalistes, membres du Réseau des Médias Africains Pour la Promotion de la Santé et l’Environnement (REMAPSEN) sur la 18ème Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE) qui s’est ouverte ce 12 septembre à Dakar, au Sénégal, en collaboration avec le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE), par le biais de M. Mohamed Atani, Coordonnateur régional de la communication pour l’Afrique au PNUE, un webinaire a été organisé.

Ces échanges ont permis aux journalistes spécialistes des questions environnementales de cerner l’intérêt de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE), créée en 1985 en Egypte.

Dans son introduction, M. Mohamed Atani a dégagé les objectifs poursuivis par cette instance ministérielle africaine. « L’objectif principal est de débattre des défis environnementaux, des problèmes par anticipations environnementales, explorer des solutions, surtout trouver des positions communes africaines sur des problématiques environnementales ».

« La CMAE est très dynamiques et le consensus est quelque chose de très fondamental au sein de cette conférence. Elle a aussi une influence sur les décisions prises sur l’Assemblée mondiale pour l’environnement ».a-t-il déclaré.

Après les années de la pandémie du coronavirus, Covid-19, Mohamed ATANI a déclaré qu’il était nécessaire d’aider les pays africains à se relever après la pandémie du Covid-19. Il a informé les chevaliers de la plume et du micro de l’élargissement de la CMAE : l’institution part d’un forum de décisions ministérielles pour un espace où le secteur privé se positionne comme acteur de mise en œuvre des différentes décisions.

La place des journalistes

Etant témoins de multiples mutation et innovation, les journalistes membres du REMAPSEN pensent qu’il est temps qu’ils soient désormais des acteurs et parties prenantes dans les travaux de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement pour bien vulgariser les décisions prises lors de différentes rencontres ministérielles en charge de l’environnement.

En réponse de cette demande, M Mohamed Atani, Coordonnateur régional de la communication pour l’Afrique au PNUE a déclaré que la demande des membres du REMAPSEN que président M. Bamba Youssouf n’est pas tombée dans les oreilles d’un sourd.

A noter que la 18ème session de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE) s’est ouverte ce 12 septembre 2022 à Dakar, au Sénégal et se refermera le 16 septembre prochain.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *