NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
April 23, 2024
SANTE

COVID19: avec le numérique comme un atout dans la crise L’Afrique de l’ouest développe un kit de dépistage.

  • mai 7, 2020
  • 3 min read
  • 233 Views
COVID19: avec le numérique comme un atout dans la crise L’Afrique de l’ouest développe un kit de dépistage.

« Nous avons un message simple à tous les pays. Testez, testez, testez », a martelé Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l’OMS en mars 2020. L’un des challenges actuels dans la lutte contre le COVID-19 demeure la capacité de dépistage rapide. Ils sont parfois hors de prix, et quand ils existent, il faut entre 24-48 heures pour avoir des résultats. Sans compter les longs moments dans les files.

C’est en réponse à ce défi que l’Institut Pasteur de Dakar désigné par l’Union africaine (UA) comme un des deux centres de référence en Afrique pour la détection du nouveau coronavirus et le laboratoire britannique Mologic viennent de développer un kit de dépistage qui sera rapide et accessible à tous. Le Sénégal et le Burkina sont au cœur de cette invention. Il est juste en attente de certification.

Mettre le digital à l’œuvre dans la lutte contre la pandémie du coronavirus est l’objectif premier de cette initiative. Une révolution pour améliorer non seulement le travail des professionnels, mais aussi le diagnostic des individus. Tout comme pour le VIH, il est important de savoir son statut. Pour le cas du COVID19 parfois il faut des scanners qui coûtent très cher.

Démocratiser le test consisterait à le rendre à la portée de tous. Avec les confinements qui sont levés progressivement, l’Afrique aura besoin de dépistage massif s’il veut éviter le pire. Des kits similaires avaient déjà été conçus par le laboratoire Mologic dans le cadre de la

lutte contre Ebola. Ce dernier contre le COVID19 n’a pas encore reçu son agrément mais est le fruit des efforts conjoints du laboratoire Mologic basé en Angleterre et de l’Institut Pasteur de Dakar. Le numérique peut bien servir dans la lutte contre la propagation du virus.

Ce kit rendra possible deux types de tests: l’un utilisant la salive qui permet de détecter les protéines virales, et l’autre, avec une goutte de sang, quant à lui permettrait de détecter la présence d’anticorps anti-Covid19. Il faudra après cet exercice entre 10 et 20 minutes pour avoir des résultats et par conséquent, informer si oui ou non le patient est positif.

Contrairement à d’autres régions du monde, l’Afrique peut encore inverser la tendance avec des mesures adéquates. L’une des réponses peut se trouver une fois de plus dans le digital. Cette innovation rentre dans toute une série qui est en train de voir le jour dans les pays Africains et qui avant la crise, était impensable. Cette pandémie pourra révolutionner l’ère du digital voire booster les start-ups au rang desquelles celles innovants en médecine.

Comme pour bien d’autres initiatives du genre, la question du financement ne manquera pas de se poser. Comment développer les kits afin que les autres pays du continent puissent l’avoir à un prix abordable? Quelle solution permettrait son accessibilité comme celle des masques barrières ?

La solution pourrait bien provenir d’un partenariat avec le secteur privé et notamment les opérateurs de téléphonie mobile, les entreprises d’ingénierie I-Tech, les assurances et les banques. Pour le

moment, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) envisage un cofinancement

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *