NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
February 28, 2024
FOCUS

«Les barrières sont d’ordres douanières, psychologiques »

  • mars 16, 2014
  • 2 min read
  • 186 Views
«Les barrières sont d’ordres douanières, psychologiques »

AMIN BENNOUNA, VICEPRÉSIDENT ASSOCIATION MAROCAINE DES INDUSTRIES SOLAIRES ET ÉOLIENNES

Le Maghreb économique sera le forceps du Maghreb politique. J’ai entendu encore ce matin à la radio et je tiens à le rappeler que l’on peut déjà commercer entre les trois locomotives du Maghreb arabe que sont le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. On peut envoyer un bateau au départ de Tanger Med qui fait 24 heures pour aller au port d’Oran (Algérie Ndlr) et 48 heures pour aller au port de Ghazwat en Tunisie. Les barrières sont d’ordres douaniers, psychologiques, sociales et puis le fait que les hommes doivent transiter par des voix aériennes est gênant. Il y a toutes ces barrières qui s’opposent aux flux de marchandises. Les mêmes genres de barrières sont aussi dans le secteur de l’électricité auquel je m’intéresse en particulier puisque les inter- connexions existent. Il y a une interconnexion entre la Libye et la Tunisie, entre la Tunisie et l’Algérie et l’Algérie et le Maroc. Pas encore entre le Maroc et la Mauritanie. Mais ces interconnexions sont largement sous utilisées.

Elles rentrent pour des quantités insignifiantes et pourtant les moyens de production des pays sont complètement différents. Les moyens de production tunisiens et algériens sont plutôt au gaz, ceux marocains sont très diversifiés et nous avons quelque chose en commun qui est une zone désertique qui est dans nos sud respectifs et qui est énorme et où on pourrait développer beaucoup de choses notamment dans le solaire et l’éolien. Il est certain que pour l’intégration maghrébine il y a beaucoup plus de barrières psychologiques qu’autre chose. Je n’ai jamais vu une conférence internationale où il y a de la traduction simultanée où il y a si peu de personnes qui l’utilisent. Preuve que le Maghreb existe, nous parlons la même langue, nous avons la même religion à l’origine, nous avons beaucoup d’habitudes en commun et quand on voit le Maghreb vu de la Chine ou vu de la Corée, tout ça pour eux, c’est un petit peu la même chose.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *