NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 22, 2024
EMIGRATION

Maroc/ L’association FAMAFRIK en guerre contre la discrimination envers les migrants africains …

  • septembre 26, 2022
  • 3 min read
  • 434 Views
Maroc/ L’association FAMAFRIK en guerre contre la discrimination envers les migrants africains …

L’association FAMAFRIK, représentée par sa fondatrice Mme Sanaa Benhaddi en étroite collaboration avec le Groupe Scolaire privé ” Reddani “, représenté par M. Reddani Abdellah et Mme Teybani Ghizlane  travaillent chaque année pour assurer la scolarité d’une dizaine de migrants africains.

 Une action à même de leur garantir le même traitement qu’aux nationaux en ce qui concerne l’enseignement en instaurant une approche psychosociale en outre d’un soutien psychologique. Toujours dans cette lancée, le Groupe Scolaire Reddani a accueilli le vendredi 23 Septembre 2022, de nouveaux migrants africains au sein de leur établissement en présence de M. Pedro Altamirano, président de l’organisation Pedro Ignacio Altamirano et fervent défenseur des droits des enfants.

Selon Mme Sanaa Benhaddi, Présidente de l’association FAMAFRIK « Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le Maroc dans le contrôle de l’immigration clandestine. Notre objectif est clair : l’intégration des migrants, en grande majorité originaires d’Afrique subsaharienne via le système scolaire marocain. Surtout que l’immense majorité de ces immigrés, quoique mineurs, veulent se rendre en Europe, via les Canaries ou les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, et ne considèrent le Maroc que comme un pays de transit ».

 

 

 

 

 

 

Et d’ajouter : « Notre objectif est également de préparer des hommes et femmes instruits et capables de s’insérer facilement soit au Maroc ou même en Europe dont la démographie et son vieillissement fait que, si elle veut garder le même nombre d’actifs dans la machine économique, il va falloir 50 millions de population ” étrangère ” pour équilibrer la population active en 2050 ».

Le Royaume du Maroc, face aux différents phénomènes de migration, a décidé d’entreprendre, en 2013, une politique migratoire en instaurant la Stratégie Nationale d’Immigration et d’Asile (SNIA) afin d’instituer un cadre institutionnel et réglementaire pour répondre aux besoins de la migration, gérer les flux, et se conformer aux conventions internationales.

Pour rappel, la circulaire n°13/487 du Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MENFPESRS), autorise les enfants immigrés et réfugiés à accéder aux écoles publiques et privées et à l’éducation non formelle au Maroc. Cette mesure compte parmi les premières actions concrètes initiées suite aux Hautes Instructions Royales, témoignant ainsi de l’importance et de la priorité données à l’éducation des enfants.

 

Finalement, la question migratoire est une priorité stratégique pour le Royaume qui accorde, un intérêt très particulier à ce sujet.

Le Maroc, sous la conduite du Roi Mohammed VI porteur d’une vision pour l’Afrique en la matière, mène depuis 2014 une politique migratoire volontariste et à caractère humain qui s’est traduite par le lancement, dans un premier temps, de la phase d’intégration des personnes en situation irrégulière.

Saluée à l’échelle internationale, elle avait concerné près de 25.000 personnes et avait, outre les facilités accordées aux immigrés pour accéder aux soins, à la formation et au marché de l’emploi, apporté un soutien considérable pour la scolarisation de plus de 7.000 enfants de migrants et de réfugiés.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *