NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
July 20, 2024
ECONOMIE

Renforcer les  synergies avec les ministères  du Commerce

  • avril 9, 2014
  • 3 min read
  • 262 Views
Renforcer les  synergies avec les ministères  du Commerce

DOUANES AFRICAINES

Renforcer les  synergies avec les ministères  du Commerce

[quote]23 pays africains étaient réunis du 12 au14 mars 2014 à Yaoundé à la 19ième conférence des Directeurs généraux des douanes d’Afrique centrale et de l’ouest. L’élection de Mme Libom Li Likeng DG des douanes du Cameroun au poste de Vice-présidente de l’OMD a sanctionné cette rencontre.[/quote]

La nouvelle vice-présidente de l’OMD élue à la faveur des travaux de Yaoundé, devra tout faire pour répondre aux besoins des États membres de l’OMD constituée de 6 régions dont le Cameroun fait partie. « Je voudrais exprimer ma gratitude au Président de la République du Cameroun, SE Paul Biya qui a fait qu’aujourd’hui, les réformes mises en œuvre au Cameroun sont devenues une référence dans la sous- région et même au niveau mondial .C’est une grande responsabilité d’amorcer les réformes douanières dans 23 pays », a indiqué la nouvelle élue. Plusieurs recommandations ont été élaborées dans l’espoir de résoudre les difficultés auxquelles font face les douanes africaines au cours de cette rencontre. Pour le Directeur général des Douanes maliennes « il faut conjuguer les efforts pour l’efficacité des actions. La Douane va devenir de moins en moins fiscale à condition que les Douanes africaines regardent dans la même direction ». Selon le SG de l’OMD le Japonais Kunio Mikuriya « Yaoundé a l’environne- ment nécessaire et efficace. On a pris plusieurs recommandations et décisions.

Avec le Premier ministre chef du gouvernement, on a discuté des contributions des Douanes, il s’agit de la perception des recettes par les administrations douanières des 23 pays. Il faut non seulement renforcer la communication avec les Douanes des secteurs publics, mais, aussi le secteur privé (…) Le Cameroun a mis en place le pro- gramme dénommé Contrat de per- formance, la douane camerounaise rend service à l’État et il faut des per- formances. Elle est vraiment reconnue au niveau mondial, on peut l’améliorer par le renforcement des performances de chaque douanier».

Il a expliqué que la nomination de Mme Libom Li Likeng est une victoire diplomatique, due aux actions menées par le gouvernement camerounais. Au plan technique, Kunio Mikuriya a fait savoir que les taxes élevées lui favorisent la corruption qui pourrait être réduite par l’introduction des Tics. Pour l’améliora- tion des conditions de travail des douaniers africains, il a conseillé une évaluation saine des compétences des douaniers et le renforcement de leur collaboration avec les ministères du commerce. Afin de les outiller à combattre les contrebandiers, il a invité les gouvernements africains à mettre à la disposition des douanes, des infrastructures et des ressources humaines.

Ce qui assurera une plus grande contribution de la douane au développement économique. Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce du Cameroun s’est voulu rassurant à ce sujet : « Je voudrais vous rassurer, s’il y a des dissensions dans d’autres pays entre l’administration du commerce et la douane, au Cameroun, nous travaillons de manière concertée, nous n’avons pas de divergence par rapport à notre fonctionnement au quotidien. Nous avons pris l’initiative de proposer le comité national qui sera mis en place présidé par le ministère des Finances, tutelle de la douane pour éviter ces conflits inutiles, le problème est réglé déjà, le commerce accompagne les douanes et l’accompagnera dans le cadre de ce comité. »

Joseph Kapo

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *