NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
February 28, 2024
EDITORIAL

BRAVO LES FENNECS ! MAIS VERS OU POINTE LA BOUSSOLE MORALE EN AFRIQUE?

  • août 2, 2019
  • 3 min read
  • 216 Views
BRAVO LES FENNECS ! MAIS VERS OU POINTE LA BOUSSOLE MORALE EN AFRIQUE?

L’Algérie est championne d’Afrique. Bravo les Fennecs ! Hommes d’Afrique Magazine salue la performance des footballeurs algériens. C’est un succès mérité, d’une équipe qui a dominé la compétition, en attaque comme en défense.
C’est une victoire qui arrive à temps, pour unir et remplir de joie un peuple sous fortes tensions politiques depuis des mois.
Cette coupe d’Afrique devait se jouer au Cameroun. Mais la CAF, la Confédération Africaine de Football a jugé ce pays incapable d’organiser la compétition. Les infrastructures sportives et extra-sportives n’étaient pas prêtes. Le Cameroun fut donc disqualifié.
Les Africains doivent se poser des questions sur les critères d’attribution de la CAN. La corruption gangrène le football africain, comme le football mondial d’ailleurs. Les chamboulements à la tête de la FIFA, la justice aux trousses de nombreux dirigeants de cette instance suprême du football mondial, indiquent le niveau élevé de corruption.
Qu’en est-il dans notre continent ? La direction de la CAF se porte-t-elle mieux que la celle de la FIFA ? Des changements dans cette direction montrent que la sérénité qu’avait annoncée la victoire d’Ahmad Ahmad sur Issa Hayatou, n’a pas produit la purge que beaucoup attendaient.
Ahmad Ahmad a récemment été arrêté en France, pour des raisons qui ne sont pas toutes dévoilées. Relâché aussi mystérieusement qu’il fut appréhendé, il est maintenant affaibli pour continuer à diriger le foot africain.
Autre signe de cet affaiblissement, l’on apprend que la FIFA a parachuté Fatma Samoura au sein de la direction de la CAF. Que vient faire cette dame, jusque-là Secrétaire Générale de la FIFA à la direction de la CAF ? Certains, dont un dirigeant libérien du football, se sont élevés contre ce parachutage qu’il assimile à un acte de colonisation. Incapable de résoudre ses problèmes, la CAF se voit imposer une « colonialiste » pour y mettre de l’ordre ?
Je n’ai pas souvenir que des colonialistes aient jamais mis de l’ordre au bénéfice des colonisés. Sans a priori, nous attendons de voir la suite. Que fera Fatma Samoura à la CAF, en faveur du football africain, dont la victoire algérienne au Caire, ne doit pas cacher le recul général, comme l’a prouvé le retentissant échec des équipes africaines à la Coupe du Monde l’année dernière en Russie.
La CAF doit faire clairement savoir au public africain à l’avance, les critères d’attribution de l’organisation de ses compétitions. Bien sûr, la qualité des infrastructures doit faire partie de ces critères. De ce point de vue, semble justifiée, la décision de retirer l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. Le pays de Paul Biya avait un trop gros retard dans la construction des infrastructures.
L’on tromperait les Africains à se limiter aux infrastructures.
Il y a plus important que ces constructions. Le football est un jeu. Une compétition reste un jeu. Les Anglais parlent de « games ». Vous ne pouvez jouer que si vous êtes en joie. L’on ne peut jouer que chez ceux qui sont dans la joie.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *