NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 20, 2024
ECONOMIE

Economies africaines / Malgré les ravages de la Covid-19 L’Afrique de l’Est est la région la plus dynamique du continent

  • août 3, 2020
  • 4 min read
  • 461 Views
Economies africaines / Malgré les ravages de la Covid-19 L’Afrique de l’Est est la région la plus dynamique du continent

La pandémie de la Covid-19, bien que lancinante pour toutes les régions africaines, n’a pas totalement entamé la résilience des économies des pays de l’Afrique de l’est. Ceux-ci restent les locomotives du continent en matière économique.

C’est une partie du rapport  « Perspectives économiques régionales 2020 », publié, le 8 juillet 2020 à Nairobi, par la Banque africaine de développement qui l’affirme : les économies des pays de l’Afrique de l’est demeurent les plus dynamiques en Afrique, dépit des ravages de la Covid-19.
Selon le rapport en question la croissance dans ces pays s’établira à 1,2% en 2020, ce qui correspondrait à une chute d’environ 4% par rapport aux prévisions d’avant Covid-19. Mais à en croire les spécialistes de la BAD, la croissance dans les pays d’Afrique de l’est devrait rebondir en 2021 à 3,7 %. Il faudra pour cela que les effets de la pandémie soient sous contrôle d’ici au troisième trimestre de cette année.

Les pays concernés s’activent donc pour juguler les effets de la pandémie et faire redémarrer leurs économies.  Un officiel kenyan le pense et l’a dit lors du lancement du Rapport à Nairobi.

« Nous devons mettre en place des mesures de lutte fermes et coordonnées pour contenir la propagation du Covid-19, atténuer ses effets sanitaires et socio-économiques, accélérer le rythme de la transformation structurelle, améliorer les conditions d’investissement et maintenir la paix et la sécurité de notre région », a déclaré le ministre du Travail du Kenya, Simon Kiprono Chelugui.

Ce d’autant que le Rapport a mis en exergue plusieurs écueils à surmonter. Il s’agit, à en croire le Rapport à la : chute des cours des matières premières et des échanges commerciaux, et restrictions sur les déplacements avec un impact négatif important sur le secteur du tourisme. L’affaiblissement des flux financiers ; le solde budgétaire  affaibli et celui des paiements courants de la région ; les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement qui ont impacté la production et la distribution des biens alimentaires, note le rapport.

Au niveau de l’éducation, la fermeture des écoles,  a mis environ 90 millions d’élèves à la maison.

Face à ces problèmes, des actions fortes ont été posées par la BAD. Entre autres, note le Rapport, l’institution a remis 212 millions de dollars américains au Kenya, 165 millions de dollars à l’Éthiopie, 4 millions de dollars au Soudan du Sud, et 10 millions de dollars aux Seychelles…

En ce qui concerne les mesures urgentes à prendre dans l’urgence, « Les pays d’Afrique de l’Est devraient accélérer le rythme d’une véritable transformation structurelle en passant d’une production à faible valeur ajoutée à des activités à plus forte valeur ajoutée, qui pourraient limiter leur vulnérabilité aux chocs intérieurs et extérieurs », estime Marcellin Ndong Ntah, l’un des deux économistes en chef de la BAD en Afrique de l’Est. Une bonne formation de la main-d’œuvre, un focus sur le travail des agriculteurs et la lutte contre la corruption sont d’autres exigences en vue de contrer les effets de la Covid-19.


Selon Julius Mukunda, directeur éxécutif du Civil society advocacy Group (Groupe de défense des droits de la société civile) en Ouganda, les pays de l’Afrique de l’Est, pour favoriser la croissance, doivent éliminer la corruption et investir dans des domaines, dans lesquels la région dispose d’atouts uniques, comme la production alimentaire, non seulement pour produire mais également pour générer des revenus pour les agriculteurs afin de les aider à limiter les impacts du Covid-19 sur leur activité.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *