NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
May 30, 2024
ECONOMIE

Ghana : L’économie durement éprouvée par le Coronavirus

  • septembre 18, 2020
  • 2 min read
  • 282 Views
Ghana : L’économie durement éprouvée par le Coronavirus

L’économie ghanéenne a connu une baisse de -3,2% de son PIB entre avril et juin 2020, par rapport à la même période en 2019. La pandémie du coronavirus a entraîné une baisse des activités économiques du pays. Le secteur hôtelier est fortement touché car ayant chuté de 79,4%. 

Les nouvelles livrées par le Bureau ghanéen des statistiques sur l’économie du pays ne sont pas des plus bonnes. En effet, il est noté une contraction économique de -3,2% au deuxième trimestre 2020 par rapport à la même période en 2019 où l’économie avait crû de 5,7%.

Cette situation peu enviable est due aux conséquences liées à la pandémie du Covid-19 qui n’a épargné aucun pays du continent. En dehors de la grave crise sanitaire causée, cette situation a lourdement affecté les activités des entreprises. Selon les informations du Bureau ghanéen des statistiques, plusieurs d’entre elles ont dû fermer après que les autorités ont imposé un confinement de trois semaines en mars dernier, pour ralentir la propagation du virus.

D’après la même source, la hausse de 2,5% des activités du secteur agricole n’a pas permis de corriger les pertes. Le secteur industriel a enregistré une contraction de -5,7% tandis que le secteur des services a chuté de -2,6%. Or le pays espère maintenir une croissance positive en 2020, malgré la récession de -3,2% prévue pour l’Afrique subsaharienne cette année. Il est donc clair que cette nouvelle contraction pourrait fausser les prévisions des autorités ghanéennes.

Kobina Annim, un statisticien du gouvernement a d’ailleurs affirmé lors d’une conférence de presse, que « Même après la levée des restrictions, de nombreuses entreprises de tous les secteurs ont continué à fermer ». Selon ce responsable, l’industrie hôtelière a, à elle seule enregistré une contraction économique de 79,4% au cours de la période revue.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *