NouveautéOffre incroyable pour nos abonnés exclusifs !Lire plus
April 22, 2024
ECONOMIE

Industrie gazière en Afrique centrale Chevron s’installe en Guinée Equatoriale et au Cameroun

  • août 6, 2020
  • 4 min read
  • 232 Views
Industrie gazière  en Afrique centrale Chevron s’installe en Guinée Equatoriale et au Cameroun

Les côtes  maritimes de ces deux pays regorgent d’énormes gisements gaziers, et leur exploitation par un géant mondial dans le domaine pourrait changer  « l’avenir du gaz en Afrique centrale », selon la Chambre africaine de l’énergie qui s’en réjouit déjà.

Depuis quelques jours,  le géant gazier et pétrolier américain a pris possession d’une autre grosse firme qui lui permet désormais d’avoir les deux pays dans l’exploitation du méga-hub gazier qui se trouve au large des côtes équato-guinéenne et camerounaise. En effet, l’acquisition de Noble Energy par Chevron pour 13 milliards de dollars donne à la major américaine une entrée dans le secteur pétrolier et gazier de Guinée équatoriale.

Pour la Chambre africaine de l’énergie, l’entrée de Chevron en tant qu’opérateur du méga-hub gazier offshore pourrait être « transformatrice pour l’avenir du gaz en Afrique centrale, en particulier à un moment où la Guinée équatoriale, le Cameroun, le Gabon et le Congo multiplient tous les efforts pour monétiser leurs réserves nationales de gaz ».

Chevron est en effet, selon la Chambre africaine de l’énergie, «  un véritable acteur gazier sur le marché africain ». Pour preuve, elle avance que l’entreprise, au Nigéria, cornaque les efforts de « commercialisation du gaz naturel depuis des décennies à travers ses projets Escravos visant la monétisation de 18 Tcf de gaz ».Ceux-ci, poursuit la Chambre, ont permis la création de l’usine Escravos Gas-to-Liquids et de  l’usine à gaz d’Escravos, deux joyaux incontournables de la stratégie de développement gazier du Nigeria.

En Angola, aussi, dans les blocs 0 et 14, Chevron a démontré selon Chambre, «  une capacité remarquable à investir dans la réduction du torchage et la monétisation du gaz ». Dans le bloc 0 par exemple, il exploite toujours ce qui est le plus grand navire FPSO de GPL du monde, transformant le gaz précédemment torché en carburants plus propres pour les Africains et les marchés mondiaux, indique la Chambre.

Selon Leoncio Amada Nze, président de la région CEMAC à la Chambre africaine de l’énergie, « De par sa présence nigériane et angolaise, Chevron comprend les enjeux et les opportunités du développement de contenu africain. Nous espérons que son entrée sera bénéfique du point de vue du contenu local et du renforcement des capacités », ajoutant que « C’est l’occasion pour nos pouvoirs publics de démontrer leur engagement à responsabiliser l’investissement et à sortir d’une ère d’incertitude pour donner confiance aux futurs investisseurs et rester compétitifs »

Noble Energy que Chevron vient d’acquérir détenait des participations « dans le champ d’Alba (33% de WI non exploité et 32% de revenus), le Bloc O (champs d’Alen avec 51% de WI et 45% d’intérêt dans les revenus) et le Bloc I (champs d’Aseng avec 40% WI et 38% d’intérêt dans les revenus) », à en croire la Chambre.

« Ces actifs en Guinée équatoriale représentent 94 millions de barils d’équivalent pétrole de réserves prouvées développées et 38 millions de barils d’équivalent pétrole de réserves prouvées non développées. Par ailleurs, Noble Energy était également l’opérateur du Bloc YoYo au Cameroun et du bloc en eau profonde de Doujou Dak (60% WI) au Gabon, où elle était en train d’évaluer des données sismiques 3D récemment acquises », informe la Chambre africaine de l’Energie.

En 2019, Noble Energy était au cœur d’un accord révolutionnaire pour le lancement du projet de monétisation d’Alen, censé assurer un approvisionnement continu et stable en gaz au terminal de GNL de Guinée équatoriale et aux infrastructures génératrices de revenus en aval. Chevron aura à cœur de poursuivre sur cette lancée.

About Author

Hommes d'Afrique Magazine

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *